A propos

burn out chat


Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été.

Albert Camus

Qui suis-je ?

Je suis Alexandra. Passionnée de développement personnel et de relations humaines depuis l’adolescence, d’une nature plutôt joyeuse, enthousiaste et passionnée, j’ai pourtant vécu un burn-out en 2015.

L’origine du blog « Il était une pause »

« Il était une pause » est né d’une re-connection avec mes talents oubliés : l’écriture, l’écoute, l’empathie, la capacité de transmission. C’est un espace où je transmets des conseils, découvertes et astuces pour une vie plus douce et plus authentique.

Tout ce qui m’a permis de trouver la force de me relever, de croire en moi et d’oser réaliser mes rêves. La solution est en nous, alors que nous la cherchons partout ailleurs. A vous de choisir les outils révélateurs qui résonnent pour vous !

Pourquoi j’ai fait un burn-out ?

Curieuse, passionnée, ambitieuse, la nouveauté, les responsabilités m’attirent, je m’adapte rapidement. Working-girl, je mets beaucoup d’énergie à honorer mes missions. Je veux remporter tous les défis. Réussir est le sens de ma vie. A 36 ans, en couple, maman de deux enfants, au top sur tous les fronts, hyperactive et super-organisée…Tout est parfait !

Pourtant, en mai 2015 : l’épuisement, la perte de sens, le grand vide en moi : je m’effondre. Terrassée par un mal mystérieux, je ne comprends pas. On ne parle pas encore du burn-out. Je ressens une grande solitude, de la colère, de l’ injustice…

On peut toujours expliquer le burn-out par un ensemble de facteurs. Et cette analyse est juste. Mais assumer ma responsabilité dans ce parcours a été essentielle pour avancer, et ne pas « rechuter ». Je ne savais pas m’écouter, me fixer de limites…J’étais comme un hamster dans sa roue !

Comment je m’en suis sortie ?

« Quand retrouverai-je ma vie d’avant ? »  Mon entourage me rassure :  » Tu vas rebondir ! » …C’est vrai, je suis si optimiste, si dynamique, si déterminée. Ils ne saisissent pas la profondeur de l’abîme ! J’ai honte, je suis désespérée, me sens incomprise, incapable de m’exprimer !

Ma guérison a pris environ 2 ans, et se définit en plusieurs étapes. Car une fois la forme physique retrouvée, donner un sens à ma « nouvelle vie » était incontournable ! Le repli sur soi est souvent perçu comme « négatif » par la société. Pourtant, s’il n’est pas subi, et vécu comme « une chance », il se révèle être une véritable réponse à une souffrance.

C’est ainsi que j’ai appris à m’écouter, me respecter et prendre soin de moi. Mon interprétation de l’expression « réussir sa vie » a considérablement évolué. J’ai trouvé ma voie en écoutant jour après jour ma petite voix. J’ai le sentiment de me respecter enfin. Je suis en accord avec mes valeurs.

Et maintenant ?

Je suis rédactrice de contenus pour le web. Je mets en valeur les professionnels authentiques, en phase avec mes valeurs. Je suis fière de contribuer à leur visibilité en utilisant ma plume mais aussi mon écoute intuitive et mon empathie.

Se préserver, se respecter demande un éveil permanent et une bienveillance envers soi-même chaque jour. C’est aussi une marque de respect pour les autres : être vraiment présent avec eux. Notre attention, notre temps, notre disponibilité sont des ressources inestimables. Elles méritent d’être offertes à 100%.

Je vous encourage à vous écouter profondément et à croire en vous.

Bonne lecture !

Alexandra Lanier